Le bingo et la charité : le couple parfait

Cela peut être surprenant, mais bingo rime bien avec charité. Depuis des années, les organismes de bienfaisances l’utilisent pour récolter des fonds.

Le bingo au service des organismes de bienfaisance

charitéLe bingo a vu le jour pour la première fois en Italie il y a près de 500 ans déjà. Ce n’est que vers la fin des années 20 qu’il a atterri aux États-Unis après avoir traversé quelques pays d’Europe tels que la France et l’Allemagne. Le jeu ne tardera pas à gagner le cœur du public. Même les hommes d’Église succombent à son charme, à l’image d’un prêtre catholique de Wilkes-Barre qui a eu la bonne idée de l’utiliser à des fins de bienfaisance. De nombreux autres associations et organismes ont par la suite suivi cet exemple.

Les événements bingo de charité : c’est quoi ?

Les fonds récoltés grâce aux ventes des tickets de bingos peuvent avoir de nombreuses destinations avec comme dénominateur commun l’aide aux personnes défavorisées ainsi qu’aux victimes de maladies incurables. L’organisation d’un événement charitable est désormais une pratique devenue très courante dans le monde du bingo. Il n’est pas rare non plus de voir des halls de bingo proposant des activités complémentaires tels que des ventes de nourritures ou de boissons. Les évènements dits « Bingo de charité » intéressent désormais un nombre croissant d’organismes de bienfaisance, allant des écoles jusqu’aux églises.

Jouer au bingo : les règles

Le bingo est surtout apprécié pour son côté « très social ». La règle du jeu est simple, consistant à cocher sa carte en fonction des chiffres apparus sur les boules tirées par l’annonceur. Le joueur gagne lorsqu’il parvient à remplir toute une ligne, horizontale, verticale ou encore diagonale selon le modèle du jeu. Mais bien que ce soit un jeu très divertissant et convivial, il faut néanmoins se garder d’y jouer assidûment, car les risques d’addiction sont toujours sous jacents. Et les conséquences sont souvent désastreuses : perte d’emploi, instabilité familiale, suicide, etc. À l’ère d’internet, la situation risque de s’aggraver. Les sites de jeux d’argent en ligne inondent actuellement la toile française. En plus des opérateurs agréés par Arjel, l’on constate également la présence de sites illégaux.
.

There are no comments yet, add one below.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*